Les programmes 2020-2021

PETIT POINT SUR LES FINS DERNIERES !

Par Sandra BUREAU (Théologienne)

Le Christ est « l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin » (Ap 21,6). Que faire de ces mots tirés du livre de l’Apocalypse, comment les intégrer dans notre foi ? Si le commencement semble nous échapper, la fin pour le coup concerne tous et chacun. Plus encore elle concerne toute l’histoire. Alors comment penser ces fins dernières : le ciel, l’enfer, le purgatoire, le jugement particulier, le jugement général, la résurrection de la chair, la vie éternelle ? Comment nous laisser atteindre jusque dans notre chair et dans nos liens fraternels par ces réalités de foi ?

 

Les mardis de 14h00 à 17h00

Les 9 mars 2021 ; 16 mars 2021 ; 23 mars 2021 ; 6 avril 2021 ; 27 avril 2021 ; 4 mai 2021 ; 11 mai 2021 ;
18 mai 2021.

 

L’ÉGLISE LATINE ET LA VIE RELIGIEUSE AU MOYEN ÂGE

Par Fabien DAVIER (Historien)

Le but de ce cours est de présenter l’histoire du christianisme au Moyen-Âge latin qui s’étend de la chute de l’Empire romain d’Occident en 476 à 1520, date de l’excommunication de Martin Luther ; cette date marquant le début des Réformes protestantes. Il va donc s’agir d’étudier l’évolution des institutions, des rites et des pratiques religieuses… Mais aussi comprendre que ce christianisme latin est pluriel, marqué par des volontés unificatrices et réformatrices mais aussi par des querelles intestines.

 

Les mercredis matin de 09h30 à 12h30

Les 27 janvier 2021 ; 3 février 2021 ; 10 mars 2021 ; 17 mars 2021 ; 24 mars 2021 ; 7 avril 2021 ; 5 mai 2021 ; 12 mai 2021

 

« RE-DÉCOUVRIR LE CONCILE VATICAN II » QUI ÉCLAIRE LA VIE DE L’ÉGLISE

Par le Père Denis ERAZMUS (Théologien)

Ouvert en 1962 par le pape Jean XXIII et clos par le pape Paul VI en 1965, annonçant le Christ et « posant les prémisses d’un renouveau catholique et d’une ‘civilisation de l’amour’, comme service évangélique à l’homme et à la société » (Benoît XVI, 2010), le concile Vatican II « peut devenir force pour le renouveau de l’Église » (Benoît XVI, Porta fidei, 2012). « Événement » (J. W. O’Malley), « grâce pour l’Église » (saint Jean-Paul II), « signe authentique » de Dieu pour notre temps (Benoît XVI), « boussole », il aide les chrétiens à présenter pour aujourd’hui le salut en Jésus-Christ ressuscité. « Débiteurs de cet événement ecclésial », « actuel et pertinent » (Benoît XVI), je vous invite à entrer dans son historique, puis dans une part de son écrit.

 

Les mercredis de 18h00 à 20h00

Les 14 octobre 2020 ; 4 novembre 2020 ; 18 novembre 2020 ; 25 novembre 2020 ; 2 décembre 2020 ;
9 décembre 2020 ; 16 décembre 2020 ; 6 janvier 2021 ; 13 janvier 2021 ; 20 janvier 2021 ; 27 janvier 2021 ;
3 février 2021.

 

THÉOLOGIE MORALE : « LORSQUE LE VERBE S’EST FAIT CHAIR, LE CORPS EST ENTRÉ DANS LA THÉOLOGIE PAR LA GRANDE PORTE » (JEAN-PAUL II, TDC 2 AVRIL 1980)

Par Amélie de MARGON (Théologienne)

Au IIème siècle, le philosophe Celse attaquait les chrétiens en les affublant de ce surnom : « le peuple qui aime le corps ». Et de fait, Le christianisme en affirmant que le Verbe a pris chair et qu’Il devient même corps eucharistique et corps ecclésial est bien la religion du corps par excellence mais encore faut-il comprendre la signification de ce corps et le plan de Dieu sur ce corps lorsqu’Il créé l’homme à son image dans un corps, corps sexué.

Véritable Bonne Nouvelle sur et pour le corps, l’enseignement éthique de l’Église peut-il fournir des réponses aux tentations du mépris, de la marchandisation, de la peur ou à la sacralisation du corps ?

A la lumière de la théologie du corps de Jean Paul II, il s’agira pour nous d’approfondir la signification, la connaissance du corps, son langage mais aussi de saisir le sens de la communion des personnes et de la sexualité.

Fondée sur une anthropologie intégrale où la personne est comprise dans toutes ses dimensions (corps, âme, esprit), la théologie du corps nous permettra d’éclairer de nombreux débats éthiques et pastoraux contemporains que ce soit autour de la sexualité, du mariage, du célibat ; de la vie consacrée, de la procréation, de la fin de vie, de la vieillesse, de l’accompagnement de la personne malade ou touchée par le handicap ou encore de la mort.

 

Les jeudis de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

Les 8 octobre 2020 ; 15 octobre 2020 ; 5 novembre 2020 ; 12 novembre 2020 ; 19 novembre 2020 ;
26 novembre 2020.

 

 

LES SOIREES CULTURE ET FOI EN BOURGOGNE

 

Un ensemble de séries de trois soirées sur un thème associant la culture et le discours chrétien sur la foi.

 

Ces séries de trois soirées sont animées par des universitaires sur des sujets proches de leurs recherches personnelles et donc très ciblés et spécifiques.

Ce sont des thèmes à forte teneur culturelle intégrés aux questionnements contemporains même s’ils peuvent porter sur des questions d’histoire ancienne.

Les soirées intéressent les croyants parce que la culture de notre temps interroge la foi chrétienne au sens large.

Les intervenants le plus souvent Bourguignons, pour situer localement les centres d’intérêt, sont passionnés par les thèmes qu’ils abordent et partagent en mettant à notre portée leurs travaux personnels.

Les participants s’interrogent eux-mêmes sur les questions abordées même s’ils n’ont pas de compétence particulières.

 

1- LE MEDICAMENT COMME BIEN UNIVERSEL POSSIBLE. TOUCHE A LA QUESTION DE LA PROPRIETE UNIVERSELLE DES BIENS QUE PRONENT OU EVOQUENT CERTAINS PERES DE L’ÉGLISE.

Par Isabelle Moine-Dupuis (Maître de conférence en droit)

La crise sanitaire a soulevé de nombreuses questions, dont celle de l’accès aux soins et aux médicaments (dont vaccins) n’est pas la moindre. Plusieurs personnalités d’horizons divers ont évoqué les idées de biens publics mondiaux, ou de biens communs…Au-delà de la popularité de telles assertions, se pose la double question du sens de telles notions, et de leur effectivité.

Il s’avère que la pensée chrétienne (cf « Des idées chrétiennes pour la société ») connaît le concept de Destination universelle des biens. Quel lien peut-on établir entre celles qui sont régulièrement évoquées (et qui interrogent les sciences économiques et juridiques) et cette notion davantage théologique? Est-elle imaginable de les mettre en pratique dans le domaine de la santé (et tout particulièrement du produit de santé, dont le contexte industriel et concurrentiel est bien connu)?

Ces soirées seront l’occasion d’échanger à partir des perspectives que le droit, laboratoire de notions anciennes et nouvelles, peut élaborer dans l’avenir dans un tel domaine »

 

Des mardis de 18h30 à 20h00 : Les 19 janvier 2021 ; 2 février 2021 ; 23 février 2021.

 

2- RELIRE LAUDATO SI A LA LUMIERE DU (DECONFINEMENT)

Par Jacques Brossier (ingénieur INAPG, Docteur en Sciences Économiques et gestion) et Pierre Durand (Aagrégé de philosophie).

Quels repères pour que le « monde d’après » ne soit pas pire que celui d’avant ?

Quelles pratiques pour faire vivre « l’écologie intégrale ? »

 

Des mardis de 18h30 à 20h30 : Les 13 octobre 2020 ; 17 novembre 2020 ; 15 décembre 2020.

 

3- ÉCOLOGIE ET  SPIRITUALITE

Par Jacques Brossier (ingénieur INAPG, Docteur en Sciences Économiques et gestion) et Pierre Durand (Aagrégé de philosophie).

Une lecture partagée de Laudato Si ouvre de nouveaux chemins spirituels. Qu’est-ce qui change dans notre nouveau rapport au temps, au monde, à l’Autre ?

Quel renouvellement de nos pratiques spirituelles, communautaires, de nos célébrations de nos convictions théologiques ?

 

Des jeudis de 18h30 à 20h30 : Les 21 janvier 2021, 25 février 2021 et 25 mars 2021.